International

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué les attentats qui ont fait au moins 142 morts et au moins 351 blessés vendredi dans des mosquées au Yémen, selon un communiqué publié sur internet et signé d'une branche de l'EI au Yémen.

Dans la capitale Sanaa, un triple attentat suicide a eu lieu contre deux mosquées dans lesquelles priaient des membres de la puissante milice chiite des Houthis, qui a pris le pouvoir à Sanaa en début d'année.

Une quatrième attaque suicide a eu lieu devant une mosquée de Saada, dans le nord du pays, région d'origine des Houthis.

Il s'agit des premières attaques revendiquées par l'EI au Yémen, où le groupe jihadiste le mieux implanté est Al-Qaïda, qui mène de fréquentes attaques contre les Houthis et les forces de sécurité.

Dans le communiqué, la "province de Sanaa" de l'EI assure que ces attaques ne sont que "la partie émergée de l'iceberg" et que d'autres suivront contre les Houthis.

Le groupe jihadiste évoque l'implication de cinq kamikazes: quatre d'entre eux se sont fait exploser dans les deux mosquées de Sanaa et le cinquième à Saada.

Cette revendication intervient deux jours après un autre attentat revendiqué par l'EI, qui a fait 21 morts au musée du Bardo à Tunis, dont 20 étrangers.


Ban Ki-mon condamne les attentats "terroristes" contre des mosquées au Yémen

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a "fermement condamné les attentats terroristes" contre des mosquées au Yémen. M. Ban demande à tous les protagonistes de cette crise "de cesser immédiatement tout acte hostile et de faire preuve du maximum de retenue". Il demande aussi qu'ils "respectent leur engagement à résoudre leurs divergences pacifiquement", dans le cadre de la médiation entreprise par l'émissaire de l'ONU Jamel Benomar.


La Maison Blanche "condamne fermement" les attentats au Yémen

"Nous condamnons fermement" ces attentats, a déclaré Josh Earnest, porte-parole de l'exécutif américain quelques heures après ces attaques suicide, les premières revendiquées par l'EI au Yémen, où le groupe jihadiste le mieux implanté est Al-Qaïda.