International Malgré la plage et le ciel bleu, difficile de profiter des vacances dans la "prison à ciel ouvert" qu’est la bande de Gaza.

La mer est calme et la ligne d’horizon comme dessinée au crayon. Sur la "corniche", la promenade qui longe la plage, se succèdent des parasols à rayures colorées, des tables et des chaises longues en bois. Et puis, surtout, d’immenses chariots de bouées en plastique et de canards gonflables proposés à la vente. Ce paysage de carte postale pourrait évoquer n’importe quelle destination balnéaire. Presque.

C’est l’été à Gaza.

(...)