International On le sait : les fusillades dans les écoles sont un véritable fléau aux Etats-Unis. Chaque établissement scolaire tente donc d'y répondre comme il peut. Certaines écoles évaluent la possibilité d'armer les enseignants, d'autres renforcent les mesures de sécurité et les plans d'évacuation en cas d'attaques. D'autres encore trouvent des solutions plus étonnantes.

En Pennsylvanie, le district de Blue Mountain qui compte près de 2.700 élèves a ainsi équipé ses classes de seaux de pierres. "Si une personne armée tente d'entrer dans une de nos classes, il fera face à des étudiants armés de pierres qui pourront les lancer sur lui", précise le directeur du district, David Helsel, au cours d'une réunion centrée sur la sécurité dans les écoles. "Beaucoup de nos élèves ont un bon bras et peuvent lancer une pierre très rapidement."

Pourquoi avoir choisi des pierres? "Parce qu'elles ne rebondissent pas et évitent ainsi les dommages collatéraux", a-t-il encore expliqué.

Il s'agit toutefois d'une solution de dernier recours, souligne le directeur qui a précisé son propos sur Facebook. En effet, avant toute chose, les procédures de sécurité classiques seront suivies : alerte, confinement, information, riposte et évacuation.

"Nous tentons d'être proactifs, juste au cas où. Nous voulons proposer d'autres réponses à une intrusion que de simplement ramper sous un banc et se faire tirer dessus", raconte-t-il encore à ABC. "Je n'aime pas qu'on soit obligé de faire cela, mais c'est mieux que de ne rien faire. Si quelqu'un a une meilleure solution à apporter, je suis ouvert aux idées." 

Les parents, eux, sont partagés, peut-on lire sur Euronews. Certains louent la "créativité de la mesure" et soulignent que le plus important "est de protéger nos enfants" tandis que d'autres ne peuvent s'empêcher de se moquer de cette idée.