International Les Européens ne se laisseront pas (ou plus) dicter leurs relations commerciales et géopolitiques par les Etats-Unis. Du moins, c’est le message que l’Union a voulu faire passer ce vendredi, en dotant ses entreprises commerçant avec Téhéran d’une protection face aux sanctions américaines, réactivées par le retrait de Washington de l’accord nucléaire iranien. "Nous devons maintenant agir", a déclaré le président de la Commission Jean-Claude Juncker (...)