International La mort de la petite Maëlys aurait pu être évitée ? C'est en tout cas ce que pense l'ex-compagne de Nordahl Lelandais.

Un mois avant l'enlèvement de la fillette de 9 ans, une plainte a été déposée pour "mise en danger de la vie d'autrui avec risque immédiat de la mort" par une ex-compagne du meurtrier.

En décembre 2016, cette femme de 38 ans rompt avec Lelandais qui la trompe. L'ex-militaire n'est pas d'accord avec cette décision et commence alors à harceler et menacer son ex.

En juillet 2017, Nordahl Lelandais va aller jusqu'à emboutir la voiture de son ancienne compagne qui décide alors de porter plainte à la police.

La plainte est cependant classée sans suite par les forces de l'ordre. Un mois plus tard, Nordahl Lelandais passe à l'action en enlevant Mëlys lors d'un mariage et en la tuant.

Pour l'avocat de l'ex-compagne du meurtrier, Maître Ronald Gallo, ce drame aurait pu être évité. "Ma cliente éprouve une forme de responsabilité, de culpabilité, par rapport à la mort de Maëlys. Elle se dit que si sa plainte avait été prise au sérieux, Lelandais aurait été entendu, inquiété, suspecté, surveillé par les gendarmes et la justice."

Nordahl Lelandais, qui a avoué avoir tué "involontairement" la petite fille, est toujours interné à l'hôpital psychiatrique de Lyon.