International

L'Irak a lancé jeudi dans le désert occidental l'ultime opération militaire pour éliminer les dernières poches où sont retranchés les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) dans le pays. "L'armée, la police fédérale et (les forces paramilitaires du) Hachd al-Chaabi ont commencé ce matin une vaste opération pour nettoyer la région (désertique) Al-Jazira qui s'étend sur les provinces de Salaheddine, Ninive et Al-Anbar", a affirmé dans un communiqué le général Abdelamir Yarallah, chef des opérations du Commandement conjoint des opérations (JOC).

Selon les experts, cela représente 4% du territoire, soit environ 7.000 km2.

En juin 2014, l'EI avait proclamé un "califat" sur un territoire de sept millions d'habitants aussi grand que l'Italie après s'être emparée de pans entiers de la Syrie et de près d'un tiers de l'Irak. Aujourd'hui, l'organisation ultraradicale a perdu 95% de ces zones, selon la coalition internationale antidjihadistes emmenée par les Etats-Unis.

La semaine dernière, l'armée irakienne s'est emparée de Rawa, la dernière ville d'importance du pays encore tenue par le groupe Etat islamique (EI), dans l'immense province désertique d'Al-Anbar, frontalière de la Syrie.