L’Iran prolonge son double scrutin historique

ABONNÉSVincent Braun Publié le - Mis à jour le

International Le président modéré Hassan Rohani cherchait vendredi à obtenir une assise parlementaire nécessaire au redressement et à la poursuite de l’ouverture économique du pays. Les bureaux de vote ont fermé deux heures plus tard que prévu.

Les autorités iraniennes ont prolongé de deux heures l’ouverture des bureaux de vote à l’occasion du double scrutin historique de vendredi. D’après la télévision d’Etat, qui citait le ministère de l’Intérieur, la grande affluence avait justifié cette prolongation des opérations dans tout le pays. L’opposition en exil du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI) jugeait au contraire que la faible participation, notamment à Téhéran, avait motivé cette fermeture plus tardive des bureaux de vote.

Cinquante-cinq millions d’électeurs étaient conviés aux urnes pour renouveler, d’une part, les 290 membres de l’Assemblée consultative islamique (Majlis ou Parlement) et, d’autre part, les 86 membres de l’Assemblée des experts, un conseil clérical chargé de sélectionner, mettre place et contrôler le Guide suprême, le premier personnage de la République islamique.

Découvrez cet article en intégralité dans notre "Sélection LaLibre.be" (à partir de 4,83 euros par mois).