International Thierry de Montbrial prône un retour au réalisme en diplomatie. Selon lui, Sarkozy et Hollande se sont trop posés en hérauts des valeurs sur la Russie, le Moyen-Orient et l’Iran. Quel rôle les Européens doivent-ils jouer face à la montée de la Chine ?

Thierry de Montbrial parlait lundi soir aux Grandes Conférences catholiques à Bruxelles. Le fondateur et président de l’Institut français des relations internationales (IFRI) est l’un des spécialistes de politique étrangère que l’on écoute tant à Paris qu’à Washington et à Moscou. Il a été chroniqueur au "Figaro" et au "Monde", fait partie du comité de rédaction de la revue "Foreign Policy" et a été longtemps, de 1976 à 2011, membre du comité directeur du groupe Bilderberg. Son nouveau livre est "Vivre le temps des troubles" chez Albin Michel. Voici l’interview qu’il a accordée à "La Libre Belgique".

La rencontre assez tendue dimanche entre Emmanuel Macron et Benyamin Netanyahou, c’est le baptême du feu du président français en matière de politique internationale ?