International Tenue en joue par Rédouane Lakdim lors des attentats de Trèbes, Julie V. est revenue sur le geste salutaire d'Arnaud Beltrame qui aura finalement laissé sa vie en sauvant la sienne.

Caissière au Super U De Trèbes lors de la prise d'otages du 23 mars dernier, Julie V. vit aujourd'hui recluse chez elle. Traumatisée par les événements qu'elle a vécus voici un peu plus d'une semaine, elle est revenue pour la première fois sur ceux-ci après une minute de silence rendue en hommage aux quatre victimes.

"Il a donné sa vie pour moi, il s'est fait tuer pour que je vive" explique-t-elle au sujet d'Arnaud Beltrame, le gendarme élevé au rang de héros national après avoir pris la place de Julie au Super U.

Ça reste à ce jour la seule déclaration de la caissière puisque les connaissances de cette dernière ne l'ont pas revue depuis la triple attaque. Tout au plus le maire de la municipalité où vit la caissière a pu s'entretenir avec son conjoint. "Il m'a dit qu'elle était allongée, qu'elle se reposait. Je n'ai pas pu la voir. Il m'a confié qu'ils se sont rendus à Paris mercredi pour assister à l'hommage national dans la cour des Invalides. Pour le moment, son épouse reste très affectée et elle ne souhaite voir personne."