International

La Chine a annoncé mercredi l'imposition prochaine d'une taxe de 25% sur les avions, le soja, les voitures et d'autres produits importés des Etats-Unis, une mesure de rétorsion après l'annonce par Washington de nouveaux droits de douane sur les importations chinoises. Le ministère chinois du Commerce a listé 106 familles de produits qui seront visées, et qui représentent un montant d'environ 50 milliards de dollars d'importations par an. La date de mise en application de la taxe sera annoncée ultérieurement.

Ces nouveaux droits de douane marquent une nette escalade vers une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis. Le montant cumulé des produits visés par les deux pays atteint les 100 milliards de dollars, soit environ 17% des 580 milliards de dollars d'échanges commerciaux bilatéraux enregistrés en 2017.

Washington avait publié mardi une liste d'importations chinoises, d'une valeur globale de quelque 50 milliards de dollars, que le pays projette de soumettre à de nouvelles taxes en rétorsion "au transfert forcé de technologie américaine et de propriété intellectuelle" dont les États-Unis accusent Pékin.

Riposte chinoise

L'ambassade de Chine à Washington avait annoncé dans la foulée que Pékin recourrait à la procédure des règlements des différends de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et prendrait "des mesures correspondantes de même ampleur et importance contre des produits américains".

"Les Etats-Unis ont violé leurs obligations internationales et mis la Chine dans une situation délicate", a indiqué mercredi le ministère chinois du Commerce en annonçant les nouvelles taxes.

Ces droits de douanes chinois portent sur de nombreuses importations américaines clés: soja, voitures dont plusieurs types de 4X4, produits chimiques, bœuf, whisky, avions de moins de 45 tonnes, cigarettes...

Jusqu'à présent, Pékin avait pris soin de ne pas s'attaquer à des produits d'exportation majeurs des Etats-Unis, comme le soja.

"Nous ne sommes pas en guerre commerciale avec la Chine"

"Nous ne sommes pas en guerre commerciale avec la Chine. Cette guerre nous l'avons déjà perdue il y a plusieurs années à cause de la bêtise ou l'incompétence des personnes qui représentaient les Etats-Unis", a tweeté le président. Le pays accuse "un déficit commercial de 500 milliards de dollars par an" et "un vol de propriété intellectuelle de quelque 300 milliards de plus", selon lui. "Nous ne pouvons plus laisser faire!", conclut-il.