International

La femme qui a percuté avec son véhicule une barrière de sécurité près de la Maison Blanche vendredi après-midi est connue du Secret Service, l'agence chargée d'assurer la sécurité de la résidence officielle du président américain, a appris CNN auprès de sources des forces de l'ordre. 

La conductrice pourrait souffrir de problèmes de santé mentale. Vers 15h15, elle a dirigé son véhicule vers un poste de sécurité où elle aurait refusé de s'arrêter et aurait en revanche tenté, sans succès, de forcer le passage de sa voiture à travers ce qui semble être des barrières de béton. Des témoins ont raconté aux médias locaux avoir vu les pneus fumer sur l'asphalte tandis que la conductrice s'acharnait à tenter de faire avancer sa Chevrolet blanche, bloquée par un solide plot. Le personnel de sécurité, dont aucun membre n'a été blessé, a interpellé la femme avant d'inspecter la voiture, selon des images de la scène.

Le président américain Donald Trump venait, au même moment, de terminer une conférence de presse avec le Premier ministre australien Malcolm Turnbull.

Le Secret Service a tenu à souligner qu'à aucun moment le dispositif de sécurité entourant la Maison Blanche n'a été franchi. Il a communiqué plus tard que la conductrice est une femme de 35 ans, du Tennessee. Elle a été placée en détention pour avoir "intentionnellement conduit son véhicule dans une barricade de sécurité de la Maison Blanche", indique ce service sur Twitter. Il n'y a pas eu de tir lors de l'incident ou de l'interpellation, est-il précisé.

Selon différents médias, le Secret Service a déjà plusieurs fois eu affaire à la même femme par le passé, qui a été interpellée à diverses occasions.