International

La Corée du Nord participera aux Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo et de 2022 à Pékin, a assuré samedi le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach, après une rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un à Pyongyang. Bach a également indiqué que le CIO proposera un "potentiel défilé conjoint" des délégations des deux Corée lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux d'été de Tokyo 2020, ainsi que d'autres activités communes.

Les derniers JO d'hiver, qui se sont tenus à Pyeongchang (Corée du Sud) le mois dernier, ont été l'occasion d'un rapprochement considérable entre le Sud et le Nord isolé.

Les athlètes des deux pays avaient défilé ensemble lors de la cérémonie d'ouverture, et les deux Corée avait constitué une équipe féminine commune de hockey sur glace.

Le 27 avril une rencontre est prévue entre le dirigeant nord-coréen et le président sud-coréen Moon Jae-in. Ce sommet doit être suivi par un face-à-face historique entre Kim Jong Un et le président américain Donald Trump en mai.

Thomas Bach a déclaré samedi à l'aéroport de Pékin, à son retour de Pyongyang, que ses discussions vendredi avec Kim Jong Un avaient été "très ouvertes et fructueuses. Ils nous ont annoncé qu'ils participeront aux jeux Olympiques de Tokyo 2020, aux jeux Olympiques d'hiver de Pékin 2022, ainsi qu'à toutes les éditions des jeux Olympiques de la jeunesse", s'est-il félicité.

Selon l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a remercié le président du CIO pour sa contribution au "dégel" des tensions dans la péninsule coréenne.

Thomas Bach était arrivé jeudi matin en Corée du Nord pour une visite historique de trois jours qui s'est achevée samedi. Elle faisait suite à une invitation du Comité national olympique nord-coréen.

Kim Jong Un et Thomas Bach ont également discuté du développement du sport en Corée du Nord et ont assisté à une rencontre de football féminin. Le président du CIO a salué la réconciliation en cours. Il avait déclaré que l'esprit olympique avait "rapproché" les deux voisins, qui ont délivré "un puissant message de paix" au reste du monde.