International N'est pas Jean Jaurès qui veut ! Même si Jean-Luc Mélenchon le veut très très fort.

Décidément homme de symboles - certains diront plus que d'actes - Jean-Luc Mélenchon s'est encore fait remarquer après son arrivée (sans cravate) à l'Assemblée nationale. Ainsi, selon Le Canard Enchaîné, le président de groupe des députés de la France insoumise a eu une demande particulière lors de la première conférence des présidents de groupes. "Ce que je souhaite, c'est m'asseoir à la place de Jean Jaurès", a-t-il ainsi lâché devant ses collègues. "Sourires en coin dans l'assistance", précise Le Canard qui ajoute que le candidat à la présidentielle a fait le siège des archives de l'Assemblée pour savoir où s'asseyait Jean Jaurès.

La réponse vient du nouveau président de l'Assemblée nationale, François de Rugy : "les archives ne permettent pas de définir les places précises où Jaurès a successivement siégé". Et l'ancien candidat à la primaire de gauche d'ajouter avec ironie : "on a aussi cherché, sans la trouver, la place de Robespierre".

Jean Jaurès, figure historique de la gauche française, est une réelle source d'inspiration pour Mélenchon selon son entourage. Ce ne serait d'ailleurs pas un hasard si Mélenchon a lancé sa campagne présidentielle à la prairie des Filtres de Toulouse, là où Jaurès s'était adressé au peuple de France en son temps.