International

Maryam Ramadan vit habituellement au Qatar. Mais depuis le placement en détention provisoire de Tariq Ramadan, début février, la fille aînée du théologien suisse, père de quatre enfants, s’est installée en région parisienne «pour être proche de lui», dit-elle à Libération, qui l’a rencontrée le 29 mai. Et pour soutenir sa mère, Iman, avec qui elle se rend trois fois par semaine à la prison de Fresnes (Val-de-Marne) où Tariq Ramadan est incarcéré. Féministe autoproclamée au profil de mipsterz (contraction de «muslim» et «hipster»), elle est très investie dans la campagne de soutien à son père sur les réseaux sociaux. Maryam Ramadan est aussi très virulente contre la presse, qui ne serait pas, dit-elle, «équitable» : «Il y a eu un lynchage médiatique à l’égard de mon père.»

Les proches de Tariq Ramadan et vous-même critiquez vivement la justice française. Que lui reprochez-vous ?