La France va raser la moitié de la "jungle" de Calais

belga Publié le - Mis à jour le

International

La France a annoncé qu'elle allait raser la moitié du bidonville de Calais, annonce Le Monde. Les migrants qui campent au sud ont une semaine pour trouver un autre endroit où vivre.

La représentante du gouvernement dans la Pas-de-Calais (nord), Fabienne Buccio, a annoncé vendredi vouloir faire évacuer un millier de migrants de la partie sud de la "jungle" de Calais, où ils vivent dans des conditions précaires dans l'espoir de passer en Angleterre. "Plus personne ne doit vivre sur (la) partie sud du camp", qui "représente à peu près la moitié de la 'jungle'" et où "on estime qu'il y a 800 à 1.000 personnes", a détaillé Fabienne Buccio. "On va leur laisser une semaine pour occuper les places qui sont mises à leur disposition" ailleurs que dans le camp de tentes, a-t-elle ajouté.

Selon l'ONG Auberge des migrants, 2.000 personnes vivent encore dans la partie sud que les autorités veulent faire évacuer.

Fabienne Buccio a précisé que des responsables français rendraient visite lundi aux "communautés de migrants pour leur expliquer" le projet de l'Etat.

Quelque 4.000 migrants survivent dans la "jungle" de Calais, immense bidonville que les autorités françaises cherchent à résorber en proposant aux occupants d'abandonner leur rêve de passer illégalement en Angleterre en échange d'un examen de leur demande d'asile en France et d'un hébergement dans des centres d'accueil, parfois très loin des côtes de la Manche.

Un centre d'accueil provisoire composé de conteneurs chauffés et équipés a aussi été ouvert en janvier au sein de la "jungle", avec une capacité de 1.500 places.