International La France continue de s'embraser. Cette fois, c'est en Haute-Corse que les pompiers, mobilisés en très grand nombre, parviennent difficilement à maitriser deux feux d'ampleur.

Ce qu'il y a de tout à fait particulier, dans ces feux-ci, comparés à ceux qui ont ravagé le sud-est, par exemple, c'est qu'ils gardent une certaine intensité depuis jeudi alors qu'il y a une absence notable de vent.

Il s'agit d'incendies localisés à Manso (Balagne) et Pietracorbara (Cap Corse). Les pompiers de la région sont débordés par le nombre d'appels qu'ils reçoivent. Aucune précision n'a encore été donnée sur la possibilité de victimes. Dans le Cap Corse, 200 hommes, deux Traker et un Canadair, mais aussi des hélicoptères, ne parviennent pas à maitrister le brasier, qui a emporté 1.800 hectares de maquis depuis jeudi soir. Ce matin, un détachement héliporté, envoyé par le département des Bouches-du-Rhône, est arrivé en renfort.

Environ 900 personnes - essentiellement des vacanciers d'un camping de Pietracorbara - évacuées vendredi ont pu retourner sur place samedi.

A Manso, 60 pompiers n'ont pas pu sauver 102 hectares de forêt. "Nous jonglons entre les deux feux, la priorité étant d'en finir complètement avec celui de Manso: c'est de la forêt alors qu'il s'agit de maquis dans le Cap Corse", communiquent les hommes du feu.

Un homme en garde à vue à Bastia

Bastia était également la proie de plusieurs incendies, dans la nuit de vendredi. Un homme est soupçonné d'avoir bouté cinq feux. L'enquête en cours a pu déterminer qu'il avait été aperçu "à proximité du troisième feu". Le parquet de la région envisageait dimanche l'ouverture d'une information judiciaire.

Depuis mi-juillet, le Sud-Est de la France et la Corse connaissent des incendies à répétition qui ont détruit plus de 7.000 hectares de végétation.



Un effet-pervers: les tourbillons de cendre

Une fois la végétation transformée en cendres, celles-ci peuvent à nouveau être la proie des vents, jusqu'à provoquer de petites tornades, plus ou moins fortes. Un spectacle désolant, capturé hier par une habitante dans la vidéo ci-dessous.