La junte cherche à regagner les faveurs des moines

AFP Publié le - Mis à jour le

International

La junte militaire en Birmanie a fait don de plusieurs milliers de dollars, ainsi que de nourriture et de médicaments, à des monastères à Rangoun, dans un geste apparent de réconciliation, a annoncé lundi un organe de presse officiel.

Le quotidien New Light of Myanmar a indiqué que le général Myint Swe du ministère de la Défense avait distribué la veille 8.000 dollars en espèces et de grandes quantités de riz, d'huile de cuisine, de pâte dentifrice et de médicaments à 50 monastères et un couvent du nord de Rangoun.

Le journal, contrôlé par le régime, a ajouté que ces dons avaient été faits au nom de militaires et de leurs familles, et a assuré qu'ils avaient été acceptés par des moines. Cette annonce a été faite alors que la junte cherche à regagner les faveurs d'une bonne partie du clergé bouddhiste, qui a été choquée, comme la population, par la répression déclenchée le 26 septembre à Rangoun contre des manifestants pacifiques emmenés par des bonzes.

Le mois dernier, des moines s'étaient associés à un mouvement de protestation contre l'augmentation des prix en Birmanie et avaient commencé à boycotter les offrandes de militaires. Ils avaient également pris la tête de défilés à Rangoun et dans d'autres villes de Birmanie, ce qui avait constitué le plus sérieux défi aux généraux au pouvoir depuis près de 20 ans.

Lors de la répression, des soldats avaient tiré à balles réelles, faisant 10 morts, selon un bilan officiel, 13 selon un bilan officieux. Des diplomates occidentaux avaient estimé que le nombre de tués était en fait bien plus élevé.

Ce week-end, les autorités ont assuré que plus de la moitié des 2.171 personnes arrêtées avaient été libérées et que 400 des 533 moines détenus avaient été "renvoyés dans leurs monastères respectifs". La semaine dernière, des diplomates avaient estimé que les arrestations se comptaient par milliers.

Publicité clickBoxBanner