International

D eux journalistes politiques françaises qui figuraient dans la promotion du Nouvel An de la Légion d’Honneur ont fait savoir lundi qu’e lles refusaient la décoration. "Rien, dans mon parcours professionnel, ne justifie pareille distinction. Je pense en outre que, pour exercer librement sa fonction, un journaliste politique doit rester à l’écart des honneurs" a indiqué Françoise Fressoz, chef du service France-Europe du "Monde". Marie-Eve Malouines, chef du service politique de France Info a tenu à préciser qu’elle n’avait "jamais réclamé une telle distinction, ni même été sollicitée en vue d’une telle démarche" . (AFP)