International Rencontre nocturne en tête-à-tête avec l’ancien président géorgien assigné à résidence.

Avachi sur un canapé, Mikheïl Saakachvili remarque à peine le visiteur à la porte de son duplex. L’ancien président de Géorgie jongle avec frénésie entre ses trois téléphones. Depuis qu’un tribunal de Kiev l’a assigné à résidence chaque soir à partir de 22 h, ces smartphones forment sa ligne d’horizon. "Pour l’homme de la nuit que je suis, c’est vraiment très dur…", lance-t-il, entre deux messages.