International La municipalité remet en cause une exemption fiscale en vigueur dans la Ville sainte.

La querelle ne fait que commencer. Au début du mois de février, la municipalité de Jérusalem a annoncé son intention de taxer les Eglises chrétiennes de Jérusalem, de rite catholique et orthodoxe, sur leurs propriétés dans la Ville sainte. Prises de court, celles-ci dénoncent un changement unilatéral de politique à leur égard, sans aucune notification préalable.