International Alors que la commémoration de la déclaration d’indépendance d’Israël du 14 mai 1948 sera marquée cette année par le déplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem, ce lundi, les Palestiniens célébreront, le lendemain, le drame fondateur de leur histoire nationale. Fixé au 15 mai par leur ex-dirigeant Yasser Arafat en 1998, le "Jour de la Nakba" est depuis célébré chaque année. D’ailleurs, "la Nakba fait désormais partie de l’identité palestinienne, ajoute Madhi Abdul Hadi. C’est un traumatisme à la fois collectif et individuel." (...)