International La politique italienne ressemble, ces dernières heures, à une partie de jeu de l’oie. Les partis, déclarés vainqueurs lors des élections du 4 mars dernier, avancent leur pion, et quelques jours plus tard, c’est l’échec et le retour à la case départ. "Il existe des pistes de réflexion", a déclaré Elisabetta Alberti Casellati, la présidente du Sénat, chargée cette semaine du troisième épisode des consultations politiques. "Le président (de la République) Mattarella saura identifier la voie à suivre" pour sortir de la crise-, a-t-elle conclu, laissant le chef de l’Etat à sa réflexion, qui devrait durer tout le week-end.
(...)