International Saad Hariri a rompu le silence. Huit jours après avoir présenté sa démission de Riyad, en Arabie saoudite, où il avait été convoqué en urgence la veille par le prince héritier Mohammed ben Salmane, le Premier ministre libanais a finalement pris la parole.