International Depuis le début de l'année, la plus grande prison d'Europe, Fleury-Mérogis, est confrontée à une vague inhabituelle de suicides.

Avec ses 4.200 détenus, la prison de Fleury-Mérogis dans l'Essonne fait office de plus grande prison d'Europe. Située au sud de Paris, près de la ville d'Evry, cette prison compte parmi ses détenus Salah Abdeslam (depuis son arrsetation rue de Dries à Forest) mais aussi, depuis moins d'une semaine, les deux rappeurs Kaaris et Booba (suite à la rixe qui les a opposés à l'aéroport d'Orly).

Depuis quelques semaines, la prison de Fleury-Mérogis est confrontée à une vague inhabituelle de suicides. Dix hommes et une femme s'y sont donné la mort depuis début 2018, soit plus que lors des deux années précédentes.

Face à cette série noire, "un travail va être effectué à la rentrée (de septembre), en lien avec le parquet, l'administration pénitentiaire et tout le personnel de soins pour déterminer s'il y a des améliorations à effectuer dans la prison", a assuré le parquet d'Evry aux différents médias français.

Le dispositif des "codétenus de soutien", qui existe déjà dans 14 établissements pénitentiaires en France, sera mis en place dans deux des cinq bâtiments de Fleury-Mérogis "dans les mois à venir", a indiqué la direction de l'administration pénitentiaire. Dans ce cadre, des détenus volontaires sont formés par la Croix-Rouge pour soutenir des prisonniers fragiles, ayant besoin de parler.

A la fin du mois de juillet, 60 détenus avaient refusé de regagner leur cellule suite à un autre suicide qui s'était produit à leur étage. Les prisonniers contesteraient les conditions dans lesquelles ils sont incarcérés.