International

Un dispositif explosif a visé la résidence de l'ex-chef du Sinn Fein irlandais, Gerry Adams à Belfast, rapporte la BBC. La maison de l'activiste Bobby Storey a aussi été attaquée. La police d'Irlande du Nord confirme mener l'enquête sur les deux incidents qui n'ont pas fait de blessé. Selon l'agence PA des dégâts sont visibles sur un véhicule devant le domicile de M. Adams. La police est aussi présente en nombre devant la maison de M. Storey.

Des émeutes sont survennues toute la semaine en Irlande du Nord et plus précisément à Londonderry où deux bombes artisanales et des dizaines de cocktails Molotov ont été jetés contre les forces de l'ordre. Six tirs à l'arme automatique ont visé jeudi des agents de police à proximité des fortifications de la ville, ont annoncé les autorités. La rébellion est soutenue par des dissidents des Républicains, des militants irlandais catholiques partisans d'une unification de l'île.

Les tensions en Irlande du Nord dégénèrent régulièrement autour du 12 juillet, date de la célébration par les protestants de la victoire du roi Guillaume III d'Orange sur le catholique Jacques II lors de la bataille de la Boyne, en 1690.

La province britannique a été le théâtre de violences répétées entre Catholiques et Protestants pendant trois décennies, causant plus de 3.500 morts, avant la signature des accords de paix du Vendredi Saint, en 1998.

L'Irlande du Nord demeure sans gouvernement local depuis janvier 2017, les deux principaux partis, le Parti démocratique unioniste (protestant) et le Sinn Fein (catholique, républicain), se montrant incapables de surmonter leurs désaccords.