La rumeur sur la religion musulmane d'Obama a enflé depuis 2008

AFP Publié le - Mis à jour le

International

La rumeur qui veut que Barack Obama soit musulman a enflé aux Etats-Unis depuis 2008, révèle un sondage publié jeudi, et ce malgré les multiples affirmations de l'intéressé sur sa foi chrétienne.

Parmi les près de 3.000 électeurs interrogés par l'institut Pew en juin et juillet, 17% pensent qu'Obama est de confession musulmane, soit 5 points de plus qu'en 2008.

Parmi les républicains les plus conservateurs, ce chiffre s'élève à 34%, soit 18 points de plus qu'en 2008, quand la rumeur est née. "Notre sondage suggère qu'il existe un fort biais partisan", a expliqué un chercheur de l'institut, Greg Smith.

Le nombre de républicains conservateurs qui pensent cela aujourd'hui a plus que doublé depuis octobre 2008. Le chiffre augmente aussi parmi les républicains dans leur ensemble (+14 points), les électeurs indépendants (+5), et baisse seulement d'un point parmi les démocrates, qui sont aujourd'hui 8% à penser qu'Obama est musulman.

Ces chiffres sont inquiétants aux yeux de certains représentants de la communauté musulmane américaine.

Ils "montrent qu'il y a beaucoup de politique politicienne et de gens qui cherchent à jouer sur la peur" aux Etats-Unis, s'alarme Haris Tarin, directeur du bureau de Washington du Conseil pour les affaires publiques musulmanes (MPAC).

"J'espère qu'Obama ne prendra pas la peine de dire qu'il n'est pas musulman. Cela renforcerait l'idée selon laquelle l'islam peut être utilisé comme argument calomnieux", estime M. Tarin. Pour tous les jeunes musulmans américains "qui aspirent" à être un jour élu dans leur pays, "cela leur met dans la tête qu'ils sont marginalisés", poursuit-il, disant craindre que cette rumeur ne serve à criminaliser les musulmans.

Récemment, c'est la collaboratrice et protégée de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, Huma Abedin, qui a fait les frais de telles attaques. L'ancienne prétendante à l'investiture républicaine Michele Bachmann a accusé cette jeune américaine musulmane d'être proche des Frères musulmans et de comploter pour influer sur la diplomatie américaine.

Le sénateur républicain John McCain était venu la défendre vigoureusement dans un discours au Congrès, la semaine dernière.

Dans le sondage du Pew, 60% des personnes interrogées ont su répondre que le candidat républicain à la présidentielle, Mitt Romney, était mormon, quand la moitié (49%) identifie Obama comme chrétien (ils étaient 55% en 2008 mais seulement 38% en 2010).

Publicité clickBoxBanner