International "La Slovénie d’abord !” C’est avec ce slogan emprunté à Donald Trump que Janez Janša entend faire son retour aux affaires. Le Parti démocratique slovène (SDS) de l’ancien Premier ministre caracole en tête des intentions de votes pour les législatives de dimanche. “Il n’y a pas de Slovénie sans Slovènes”, martèle Janez Janša, qui a axé toute sa campagne sur la défense d’une identité menacée par l’arrivée des réfugiés. Et l’homme s’est trouvé tout à la fois un allié, un modèle et un partenaire, en la personne du Premier ministre hongrois, Viktor Orban.

(...)