International

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, s'est directement adressé mardi au président américain Donald Trump, attendu en soirée en Belgique pour participer à un sommet de l'Otan, pour lui rappeler que les dépenses de défense des Européens étaient significatives et que la solidarité était à ses yeux "plus importante que l'argent". "Chère Amérique, appréciez vos Alliés, après tout vous n'en avez pas tant que cela. L'argent est important, mais la solidarité véritable est encore plus importante", a-t-il lancé à l'adresse du locataire de la Maison Blanche qui ne cesse de réclamer de ses alliés européens, qu'ils dépensent davantage pour la défense, avec un objectif convenu - mais non respecté - d'atteindre les 2% du produit intérieur brut (PIB) d'ici 2024.

"Aujourd'hui, les Européens dépensent pour la défense plusieurs fois plus que la Russie et autant que la Chine. Et je pense que vous ne devez avoir aucun doute, Mr. le président, que c'est un investissement dans la défense et la sécurité commune américaine et européenne. Ce qu'on ne peut dire en confiance des dépenses russes ou chinoise."

M. Tusk a aussi contesté des déclarations du président américain, affirmant que "seuls les Etats-Unis protègent l'Europe de nos ennemis".

"L'Europe a été la première à répondre sur une large échelle quand les Etats-Unis ont été attaqués et ont appelé à la solidarité après (les attentats) du 11 septembre" 2001, a souligné l'ancien Premier ministre polonais.

"Les soldats européens ont combattu, côte à côte avec des soldats américains en Afghanistan. 870 braves Européens, hommes et femmes, ont sacrifié leur vie", a-t-il poursuivi.

M. Tusk a fait cette déclaration lors de la signature d'une nouvelle déclaration marquant le renforcement de la coopération entre l'Otan et l'Union européenne aux côtés du secrétaire général de l'Alliance, Jens Stoltenberg, et du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

"Nos citoyens seront davantage en sécurité si nous travaillons ensemble. L'engagement que nous avons signé aujourd'hui, est un engagement important pour une coopération plus approfondie entre l'Union européenne et l'Otan", a souligné pour sa part M. Juncker.

"Cette nouvelle déclaration conjointe doit approfondir notre coopération. Nous devons travailler ensemble et c'est ce que nous faisons", a assuré M. Stoltenberg. "L'Europe a pris plus de responsabilités au niveau de sa sécurité. Ces efforts sont complémentaires et non en concurrence avec l'Otan", a-t-il souligne.

De son côté, le président américain, qui se prépare à prendre la direction du sommet de l'Otan à Bruxelles, a annoncé la couleur mardi matin et rappelé son mécontentement quant au partage du fardeau équitable au sein de l'Alliance. "Les États-Unis dépensent beaucoup plus que tout autre pays pour les protéger. (Ce n'est) pas juste pour le contribuable américain", a-t-il tweeté.