International

La Syrie a condamné vendredi "l'agression de la coalition" conduite par les États-Unis contre son armée la veille dans le sud-est du pays et a assuré qu'elle ne se laissera pas "intimidée", selon une source militaire. "La soi-disant coalition a attaqué hier à 16h30 (15h30 heure belge) une position de l'armée arabe syrienne sur la route d'Al-Tanaf dans la région syrienne de Badia, tuant plusieurs martyrs et causant des dégâts matériels", a précisé cette source citée par l'agence officielle Sana.

La Russie a également condamné vendredi ce bombardement qu'elle a qualifié d'"inacceptable", selon un haut responsable de la diplomatie russe cité à Genève par les agences russes.

Un porte-parole militaire de la coalition antidjihadiste, le colonel Ryan Dillon, avait évoqué jeudi un convoi de "forces pro-régime" et un autre responsable américain avait dit qu'il s'agissait "probablement" de milices chiites, sans être plus précis sur leur identité.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, huit personnes "pour la plupart non-syriennes" ont été tuées dans cette frappe.