International

Tomas Bocek est le Représentant spécial du Secrétaire général du Conseil de l’Europe sur les questions migratoires et les réfugiés. Il a publié cette semaine un rapport d’activité couvrant ses deux premières années de mandat. Les défis sont énormes. Dans cette interview, il dresse le bilan et les perspectives.

Votre mandat a débuté en février 2016, l’accord Union européenne/Turquie a été acté en mars 2016 et vous étiez en Grèce, en mai, lorsque l’annonce de la fermeture de la route des Balkans est tombée. Quel en a été l’impact sur le terrain ?