International Le discours optimiste - certains diront mensonger ou fantasmé - du ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, qui promet "un avenir grandiose" au Royaume-Uni et aux Britanniques leur grandeur retrouvée, continue néanmoins de convaincre les électeurs qui se sont prononcés pour le Brexit. "Nous savons que ce sera dur à court terme, nous le savions en votant pour sortir, et notre vie ne s’est effectivement pas améliorée du jour au lendemain", admet Uel Hardy, qui vit à Belfast, la capitale de l’Irlande du Nord. "Les incertitudes actuelles n’ont pas fait changer d’avis mes amis qui ont voté comme moi pour sortir de l’UE. Sur le long terme nous serons gagnants."