International Le chef de mission de MSF estime qu’il faudrait 48 à 72 heures de trêve continue pour acheminer le matériel médical dans la zone.

"La population et les équipes médicales dans la Ghouta orientale font face à une situation intenable", lâche Amaury Grégoire, le chef de mission de Médecins sans frontières (MSF) pour la Syrie.