International En consacrant la limite d’âge à 68 ans, il rendrait très hypothétique pour lui un éventuel troisième mandat en 2022.

Coupant court aux rumeurs qui circulent à Pékin, le journal de Hong Kong "South China Morning Post", souvent très bien informé, croit pouvoir affirmer que Wang Qishan, le président de la redoutable commission anticorruption du parti, quittera bel et bien le Comité permanent du Bureau politique, l’organe suprême du pouvoir en Chine, à l’issue du 19e Congrès du Parti communiste chinois qui s’achève ce mardi. Confirmée, cette nouvelle constituerait à coup sûr un revers pour Xi Jinping, le secrétaire général du parti et le président de la République populaire.