Le coût des JMJ soulève la polémique

AFP Publié le - Mis à jour le

International

La Conférence des évêques de France, qui représente l'Eglise catholique de ce pays, a défendu lundi le "coût limité" de Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Madrid, critiquées par des associations pro-laïcité pour leur poids sur les finances publiques espagnoles.

"L'équipe espagnole a vraiment tout fait pour limiter les coûts", a expliqué sur la radio privée RMC le porte-parole de la Conférence, Mgr Bernard Podvin, avant d'ajouter que ces coûts représentaient "moins de 20% du budget (des JMJ) de Sydney" organisées en 2008.

"Certes il y a des dépenses publiques, il ne faut pas être langue de bois à ce micro, mais en même temps il y a aussi un apport pour ce pays, un apport indéniable, pour les gens, pour la culture, pour la confiance", a ajouté le porte-parole.

"Madrid qui accueille un million et demi de jeunes du monde entier, c'est aussi un retour que je trouve inestimable, ce n'est pas seulement une affaire financière", a poursuivi Mgr Podvin.

Avec "50.000 jeunes Français", la France sera "la plus forte délégation étrangère" de ces 26èmes JMJ, prévues du 16 au 21 août, a-t-il précisé. En Espagne, plus d'une centaines d'associations pro-laïcité ont annoncé qu'elles allaient manifester mercredi à Madrid à la veille de l'arrivée du pape Benoît XVI, pour protester contre les dépenses publiques liées à ces événements dans un pays confronté à une grave crise économique et plus de 20% de chômage. Selon ces associations, les gouvernements régionaux et les mairies dépenseront "plus de cent millions d'euros".

Pour faire face à l'afflux de pèlerins à Madrid, les administrations vont mettre à disposition plus de 10.000 policiers, des hébergements dans des écoles publiques et salles de sport ainsi qu'une réduction sur les trajets en métro.

Les organisateurs des JMJ de Madrid ont nié de leur côté le fait que ces journées soient partiellement financées par l'Etat espagnol et estimé leur coût à 50,5 millions d'euros, dont 80% payés par les participants notamment via les frais d'inscription, et le reste offert par de grandes entreprises.

Publicité clickBoxBanner