International Le projet de loi, porté par le gouvernement de centre-droit, avait aussi les faveurs des deux premières forces politiques au Parlement: les sociaux-démocrates et le Parti populaire danois (populiste, anti-immigration). A partir du 1er août, date d'entrée en vigueur de la nouvelle législation, toute infraction à l'interdiction du port du voile intégral dans les lieux publics sera sanctionnée d'une amende de 1.000 couronnes danoises (134 euros).

Si les infractions sont répétées, l'amende pourra s'élever à 10.000 couronnes. Aucun document officiel ne fait état du nombre de femmes portant le niqab ou la burqa au Danemark. "Je ne pense pas qu'il y en ait beaucoup (...). Mais si c'est le cas, vous devez être puni d'une amende", avait déclaré le ministre de la Justice Søren Pape Poulsen à des journalistes, selon l'agence de presse Ritzau. Le port du voile intégral islamique est banni ou limité dans plusieurs pays européens.

La France a été le premier pays en Europe à interdire le voile intégral dans l'espace public, avec une loi "interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public" promulguée en octobre 2010 et appliquée depuis avril 2011. En juillet, la Cour européenne des droits de l'Homme a validé son interdiction dans l'espace public en Belgique. Le port du voile islamique intégral est également banni en Autriche depuis octobre.