International Donald Trump, qui a annoncé le retrait des Etats-Unis du Conseil de l’Onu, ne cède rien sur les migrants.

les Etats-Unis reprochent au Conseil d’être "une organisation hypocrite et servant ses propres intérêts, qui fait des droits de l’homme un sujet de moquerie", ainsi que l’a martelé mardi l’ambassadeur à l’Onu, Nikki Haley. Washington n’a cessé de dénoncer la présence au Conseil de pays qui violent perpétuellement les droits humains.