International
Le fils du prédicateur franco-syrien Bassam Ayachi, qui vivait en Belgique, a été tué en Syrie mercredi alors qu'il combattait le régime de Bachar al Assad, peut-on lire jeudi dans Le Soir et les journaux de Sudpresse. L'information, d'abord diffusée sur le réseau social Twitter, a été confirmée par une source familiale au journal Le Soir. Abdel Rahman Ayachi a étudié en Belgique. Il a été condamné à Bruxelles en juin 2012 à huit ans de prison dans l'affaire du Centre islamique belge (CIB) de Molenbeek.

Il avait rejoint la Syrie avant même le début de son procès, s'intégrant dans un groupe islamiste local, les Faucons du Sham. Il affirmait en janvier dernier y diriger une brigade de 600 hommes et avait déclaré alors qu'il ne reviendrait plus en Belgique, même s'il s'estimait innocent.

Il a été tué mercredi en Syrie alors qu'il combattait le régime de Bachar al Assad, selon une information confirmée par une source familiale.