International La présidente de la Cour suprême a travaillé mercredi, défiant le pouvoir. Une loi, entrée en vigueur la veille, la force à prendre sa retraite. Le Premier ministre, Mateusz Morawiecki, a justifié cette réforme devant le Parlement européen.