International

Le chef du bureau politique du Hamas Khaled Mechaal a affirmé lundi à Damas que son mouvement épargnerait la vie du soldat israélien enlevé considéré comme "un prisonnier de guerre", et indiqué qu'il ne serait libéré qu'en échange de détenus palestiniens.

"Nous considérons le soldat israélien comme un prisonnier de guerre et nos valeurs nous dictent d'épargner sa vie", a déclaré M. Mechaal lors d'une conférence de presse.

Le soldat a été "fait prisonnier (le 25 juin) dans une opération militaire qui a visé des militaires israéliens et non des civils. Les lois de la guerre doivent s'appliquer, et c'est donc pour cela que nous réclamons un échange de prisonniers en contrepartie", a-t-il ajouté.

"Il n'y aura pas de libération du prisonnier israélien qu'en contre-partie d'un échange de détenus palestiniens", a-t-il indiqué. "Nous sommes fiers de cette opération militaire qui a concrétisé la volonté palestinienne" de poursuivre la lutte.