Le "merci" des sunnites au Vatican

AFP Publié le - Mis à jour le

International

La prestigieuse université sunnite al-Azhar du Caire a remercié jeudi le Vatican pour avoir appelé au respect des textes sacrés et des croyances, une appréciation aussitôt saluée positivement par Radio Vatican. Dans une interview à l'agence de presse italienne Adnkronos, le conseiller pour le dialogue interreligieux du Sheikh d'al-Azhar, Mahmoud Azab, a salué "quiconque s'élève pour défendre les vérités et le respect des religions", faisant allusion à une réaction du porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, après l'attaque contre le consulat de Benghazi (Libye).

Evoquant le film "Innocence of Muslims" qui avait mis le feu aux poudres, le père jésuite avait déclaré le 12 septembre que "le respect profond pour les croyances, les textes, les grands personnages et les symboles des diverses religions est une condition essentielle à la coexistence pacifique des peuples". Il avait déploré "les conséquences gravissimes des offenses injustifiées et des provocations à la sensibilité des croyants musulmans". Il avait par ailleurs condamné "la violence tout à fait inacceptable" qui avait coûté la vie à l'ambassadeur américain en Libye.

Malgré cet échange d'amabilités entre Radio Vatican et al-Azhar, le dialogue entre le Vatican et l'importante université cairote ne reprendra pas nécessairement.

Après un appel du pape à protéger les chrétiens, à la suite d'un attentat meurtrier commis la nuit du 31 décembre 2010 dans une église copte à Alexandrie (21 morts), l'université sunnite avait dénoncé une ingérence vaticane et décidé d'interrompre ses relations avec Rome.

Publicité clickBoxBanner