International Exilé depuis 3 mois en Belgique, Carles Puigdemont est attendu de pied ferme en Espagne.

Dimanche passé, la police espagnole a reçu un ordre du ministère de l'Intérieur: celui de déployer un comité d'accueil tout sauf amical pour un avion privé en provenance de Charleroi. A bord de l'appareil, qui a atterri à l'aéroport d'Ocaña près de Tolède (à 65 kilomètres de Madrid), se trouvaient 5 passagers dont 4 Belges venus chasser en Espagne pendant leurs vacances. Ils ont eu la mauvaise surprise d'être accueillis par des dizaines de policiers, directement à leur descente de l'avion.

Les infortunés passagers ont été contrôlés et fouillés avant d'être relâchés par les autorités. D'après les informations relayées par El Plural, le ministère de l'Intérieur a envisagé que Carles Puigdemont et ses proches conseillers puissent tenter de rejoindre l'Espagne de manière discrète et privée. Raté.