International Le gouvernement a adressé un référendum à l’Université Eotvos Lorand, la grande université de Budapest : vingt-quatre heures pour réagir, au cœur du mois d’août, à un amendement destiné à supprimer son master de sciences sociales "Etudes sur le genre", traitant des rapports sociaux entre les sexes. Les raisons officiellement invoquées : le manque de rationalité économique d’un programme qui, de surcroît, ne prépare pas au marché du travail. "Personne ne cherche de genrologues !", a lancé le vice-Premier ministre Zsolt Semjen. Certes… mais la véritable raison est de nature idéologique : "ces études vont à l’encontre de toutes les valeurs du gouvernement concernant l’être humain" , a justifié plus honnêtement le secrétaire d’Etat Bence Retvari.
(....)