International

Le dirigeant de la gauche indépendantiste basque Arnaldo Otegi a affirmé jeudi que le Pays basque "ne connaît ni la paix ni la liberté", quelques heures après la dissolution de l'ETA, qu'il a saluée. "Nous sommes toujours un peuple qui ne connaît ni la paix ni la liberté. Nous ne cesserons pas de chercher à les atteindre, avec notre travail et notre activité quotidienne", a déclaré M. Otegi lors d'un bref point presse à Saint-Sébastien.

Arnaldo Otegi, 59 ans, a fait dans sa jeunesse partie de l'ETA, organisation armée à laquelle sont imputées plus de 800 morts jusqu'en 2011.

Il a par la suite été l'un des principaux défenseurs de l'abandon de la lutte armée.

La coalition de gauche indépendantiste EH Bildu qu'il dirige est la deuxième force au parlement basque. Elle a obtenu 21% aux élections régionales de 2016.

M. Otegi a salué la décision de l'ETA de se dissoudre, qui selon lui "reflète sa responsabilité historique en mettant fin de façon définitive et ordonnée à sa propre activité". "A partir d'aujourd'hui s'ouvre une nouvelle période", a-t-il dit, ajoutant sans plus de détails : "L'heure est venue de faire des pas décidés en tant que peuple".

M. Otegi a souhaité reconnaître "toutes ces personnes qui ont subi cette souffrance et qui continuent de la subir, sans exclure personne".

=>  L'ETA se dissout