International

La crise de leadership à laquelle fait face le Premier ministre australien Malcolm Turnbull s'est encore approfondie, mercredi, lorsque 10 de ses ministres ont présenté leur démission. La veille, il a remporté de justesse un scrutin interne au sein de son parti libéal. M. Turnbull a battu son opposant Peter Dutton par 48 voix contre 35, mardi. Le Premier ministre avait appelé au vote afin de mettre un terme aux affirmations selon lesquelles il n'avait plus le soutien de ses collègues en raison de désaccords sur la politique énergique et climatique.

Quelque 10 ministres, y compris cinq hauts responsables, qui soutenaient M. Dutton, ont présenté leur démission. Néanmoins, Malcolm Turnbull a refusé la plupart d'entre elles, selon différents médias locaux.

Peter Dutton, leader de l'aile la plus conservatrice du parti libéral au pouvoir, avait démissionné après avoir perdu le vote de mardi (appelé "leadership challenge"). M. Turnbull a également laissé partir sa supportrice Concetta Fierravanti-Wells.

Cette dernière avait écrit une lettre cinglante critiquant le parti libéral pour ses "dérives trop poussées à gauche".

M. Dutton pourrait exiger un nouveau vote sur la capacité du Premier ministre à gouverner, certains médias affirmant que ce vote interviendrait jeudi, la veille d'un congé parlementaire de deux semaines. D'autres tablent sur un vote à la rentrée de septembre.

Peter Dutton n'a pas exclu un deuxième "défi" et a souligné qu'il était un meilleur dirigeant pour affronter le parti travailliste de l'opposition lors des prochaines élections fédérales, prévues en mai 2019.