International

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a rejeté mardi un transfert de l'ambassade de son pays à Jérusalem, comme l'ont annoncé les Etats-Unis, lors d'une rencontre avec le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah en Cisjordanie occupée, a indiqué l'agence palestinienne Wafa.

M. Abe, qui effectue une tournée au Moyen Orient, a assuré au président Abbas que son pays n'avait pas l'intention de suivre l'exemple des Etats-Unis, qui ont décidé de transférer le 14 mai leur ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, ce qui a provoqué la colère des Palestiniens, a ajouté Wafa. 

M. Abe a réaffirmé le soutien de son pays à la création d'un Etat palestinien indépendant dans le cadre d'une solution de deux Etats, a également indiqué Wafa. Le président Abbas a pour sa part indiqué que les Palestiniens demeurent "prêts à coopérer pour le succès de tout effort international pour trouver un processus politique", à condition qu'il soit basé sur le droit international et la création d'un Etat palestinien. 

Les négociations israélo-palestiniennes sont totalement bloquées. Les Palestiniens boycottent également les émissaires américains en signe de protestation contre le transfert de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem. Cette mesure a été dénoncée par les Palestiniens et applaudie par Israël. 

Shinzo Abe doit rencontrer mercredi son homologue israélien Benjamin Netanyahu à Jérusalem, a annoncé le ministère israélien des Affaires étrangères.