International

Connu pour ses prises de positions controversées, le président tanzanien John Magufuli, a appelé les femmes à "abandonner" les moyens de contraception, estimant qu'il "est important de se reproduire", a rapporté lundi la presse tanzanienne.

"Vous avez du bétail, vous êtes de grands fermiers, vous pouvez nourrir vos enfants. Pourquoi alors recourir au contrôle des naissances?", a déclaré John Magufuli lors d'un discours prononcé dimanche, a rapporté lundi le journal The Citizen sur son site internet.

"J'ai voyagé en Europe et ailleurs, et j'ai vu les effets néfastes du contrôle des naissances, certains pays font face à un déclin démographique, il leur manque de la main d'oeuvre", a-t-il ajouté, avant de conclure: "Il est important de se reproduire! Les femmes peuvent désormais abandonner les moyens de contraception".

L'ONU prédit que la population africaine doublera d'ici 2050 pour atteindre 2,5 milliards de personnes, menant à de nombreuses mises en garde contre une "bombe démographique" si la croissance économique et les créations d'emploi ne suivent pas le même rythme.

La Tanzanie compte quelque 60 millions d'habitants.