International

Le gouvernement syrien "a le droit" de reprendre le contrôle de la totalité du territoire national, a affirmé vendredi le président russe Vladimir Poutine alors qu'une offensive du régime semble imminente à Idleb, dernière poche rebelle en Syrie. 

"Le gouvernement syrien a le droit de prendre sous son contrôle la totalité de son territoire national, et doit le faire", a déclaré M. Poutine, lors d'un sommet à Téhéran consacré à la situation en Syrie avec ses homologues iranien et turc.

M. Poutine a accusé les "éléments terroristes à Idleb de "continuer les provocations, les raids à l'aide de drones, les bombardements".

"Nous ne pouvons pas l'ignorer (...) Nous devons régler ensemble ce problème", a-t-il ajouté.

Le sommet à Téhéran entre les dirigeants russe, turc et iranien pourrait sceller le sort d'Idleb, ultime bastion rebelle et djihadiste en Syrie.

L'intervention militaire russe de 2015 en soutien au régime a totalement changé la donne dans la guerre en Syrie, en remettant en selle le président Bachar Al-Assad qui était alors en difficultés face aux rebelles.