International

Une cérémonie militaire à laquelle participait le roi Philippe s'est tenue samedi sur la place Albert Ier à Sainte-Adresse, entité voisine du Havre (France), pour marquer le centenaire d'un épisode particulier de la Première Guerre mondiale. L'entité a en effet accueilli le gouvernement belge en exil, emmené par Charles de Broqueville, entre 1914 et 1918. Le Roi a déposé une gerbe de fleurs au pied de la statue d'Albert Ier, qui ne s'est jamais rendu à Sainte-Adresse durant la période d'exil. Il est resté à La Panne durant le conflit, où Charles de Broqueville lui a souvent rendu visite.

"Peu de Belges connaissent cette histoire", a déclaré Gery de Broqueville, arrière-petit-fils de l'ancien Premier ministre belge, qui a assisté à la cérémonie. "Les Français ont eux au contraire bien connaissance de cet épisode de la Grande Guerre."

La Brabançonne a retenti samedi matin sur la place, interprétée par la Musique Royale de la Marine, ainsi que la Marseillaise, par leurs collègues français. Les habitants de Sainte-Adresse avaient accroché les drapeaux belge et français côte à côte à leurs fenêtres et aux murs de leur maison.

Le bourgmestre (maire) Hubert Dejean de la Batie a accueilli chaleureusement le souverain belge et a décrit l'histoire des Belges en exil. "C'est un jour de solidarité, de fraternité et d'amitié", a déclaré le secrétaire d'Etat français aux anciens combattants, Kader Arif. Le ministre Jean-Pascal Labille (PS) a pour sa part remercié les Français au nom du gouvernement belge pour l'hospitalité réservée aux Belges à l'époque.

Le roi Philippe a également signé le livre d'or dans la mairie de Sainte-Adresse et a ensuite révélé une plaque commémorative rendant hommage à l'amitié franco-belge.

Des reproductions de photographies représentant "l'époque belge" sont aussi exposées sur les cabines de plage de l'entité. Le Roi a encore visité une exposition à l'espace Monet, comportant des impressions et documents de la période 1914-1918.

La visite en Normandie sera conclue samedi après-midi par un défilé aérien auquel participeront entre autres la Patrouille de France et un F-16 belge.