International

Le mode de scrutin en vigueur pour les élections législatives britanniques est le scrutin majoritaire à un tour: le candidat qui remporte le plus de voix dans sa circonscription est élu, même s'il n'a pas obtenu plus de la moitié des suffrages.

Ce système a l'effet de sur-représenter le parti majoritaire, que ce soit le parti travailliste ou le parti conservateur, au détriment des plus petites formations qui souhaiteraient une représentation proportionnelle, comme le parti libéral-démocrate.

Les élections législatives, dites générales, ont lieu en principe tous les cinq ans mais sont en réalité souvent avancées par le Premier ministre à la quatrième année, comme c'est le cas cette fois-ci. C'est la reine qui dissout le parlement, à la demande du Premier ministre.

La Grande-Bretagne est découpée en 659 circonscriptions électorales, qui correspondent à des zones géographiques et élisent leur député qui siégera à la chambre des Communes, au Parlement de Westminster. Les candidats députés sont généralement désignés par leur parti. Il y a très peu de candidatures indépendantes, les électeurs votant pour le parti plus que pour l'individu.

Les électeurs doivent avoir 18 ans révolus. Le vote n'est pas obligatoire. En mai 1997, 31,3 millions d'électeurs avaient voté, soit un taux de participation de 71,4%. Les votes par correspondance ou par procuration sont autorisés.

La tradition constitutionnelle veut que le gouvernement soit formé par le parti qui détient la majorité des sièges à la chambre des Communes. Le dirigeant du parti victorieux est généralement nommé Premier ministre par le monarque.

Le Premier ministre choisit les membres de son gouvernement et en soumet la liste à la reine. C'est le cabinet, composé de 18 à 24 membres, qui se partage les grands ministères et forme la "garde rapprochée" du Premier ministre.

L'actuel cabinet compte 22 membres - tous élus à la chambre des Communes, à deux exceptions près: le ministre de la Justice et le représentant du gouvernement à la chambre des Lords - plus deux membres associés. (BELGA)