International Donald Trump a accepté l’invitation de Kim Jong-Un pour un sommet sans précédent entre un président américain et un dirigeant nord-coréen. Un retournement complet de situation, mais qui ne signifie pas – encore – la fin de la crise.